Grâce à Babelio et à masse critique, j’ai pu encore une fois découvrir une nouvelle auteure et un nouveau roman. Laure Rollier vient d’être éditée par Mazarine (dont les romans sont assez prenants, je l’avoue). Dans son premier roman « Hâte toi de vivre », elle nous fait découvrir l’histoire de Léo, professeure de philosophie dans le sud-ouest. Cette jeune femme, trentenaire, à l’accent du sud n’est pas sans faire écho à ma propre vie puisqu’elle aussi est professeure (mais de philosophie alors que je suis dans les lettres !). Alors que tout semble aller pour le mieux, un lycée sympa, une colocation épanouissante, survient l’accident de voiture qui bouscule la vie de Léo. Après les blessures, le fantôme de sa grand mère surgit auprès d’elle, commentant tout et donnant des conseils que Léo ne semble pas vouloir suivre.

Ce roman est léger par son écriture et par le choix des personnages. Des trentenaires pleins de vie et d’amour, une mamie un peu déjantée et qui ne semble avoir peur de rien, telle est la formule d’un roman qui donne envie de tourner les pages. Et comme l’annonce le titre, c’est aussi une roman qui donne une morale : « hâte toi de vivre »  et que l’on a envie de suivre après avoir lu ce roman !

En bref, une écriture légère mais un sujet profond !

Publicités