Par où commencer ? par mon avis ? par ma venue à ce livre ? Un peu compliqué ! J’ai envie de tout dire, de tout expliquer tout de suite !

photo1-50

Alors reprenons . Etape 1 mon frère – un interne en médecine – m’a parlé du blog de Baptiste Beaulieu et de l’auteur de ce blog puisqu’ils ont travaillé ensemble. Moi et la médecine, on fait deux – je suis la littéraire de la famille, mon frangin le scientifique, belle répartition des rôles ! – mais je suis curieuse et mon frère avait l’air de dire que le jeune homme avait du talent et de l’esprit. Direction le blog pour juger par moi-même et là agréable surprise : c’est bien écrit, drôle, émouvant et je fais défiler les pages. Je m’y surprends même à y faire un tour de temps en temps.

Etape 2 : mon frère – toujours lui ! – sait que je lis beaucoup – je stocke mes livres dans sa bibliothèque – et il me parle alors de la sortie du livre « Alors voilà ». Oui pourquoi pas ? mais si c’est le blog version papier, bof bof. Je redoute que son livre ne soit qu’une compilation des articles du blog et de me retrouver à lire ce que j’ai déjà lu…mais sur papier.

Etape 3 : l’achat et la lecture du livre. J’avoue que je l’ai acheté car c’est un copain de mon frangin et car depuis quelques temps je me suis plongée dans l’univers médical – merci Martin Winckler. Je commande donc ce livre chez mon libraire et le jour de sa parution, je vais le chercher mais comme j’ai une lecture en cours – Murakami, La Ballade de l’impossible – je me dis que ma lecture attendra bien le soir. Mais la tentation est là, dans mon sac – déjà lourd de livres – et dans le métro, je cède à la tentation et là je dévore les 50 premières pages. En quelques heures, je lis Alors voilà et je me prends en pleine face un kaléidoscope d’émotions et c’est parti pour un tour sur le grand huit : on passe du rire aux larmes en quelques minutes !

Je remarque surtout l’habileté et l’intelligence avec lesquelles l’auteur passe du blog au livre. Le fil conducteur qu’il propose crée une narratologie et du suspense.

Les qualités abondent et j’apprécie les références littéraires – qui sont aussi les miennes – derrière chaque anecdote. (j’espère juste que ce n’est pas de la fiction quand l’auteur dit avoir lu Corps et âme car cela serait bien dommage de passer à côté de ce chef d’œuvre)

Je m’éloigne de la forme, des références pour dire que ce livre mérite d’être lu aussi pour son message. La relation soignant/soigné prend un autre tour sous la plume de Baptiste Beaulieu : celui de l’humanité. C’est une belle leçon que livre là l’auteur en rappelant la part d’homme qui existe en chaque soignant (médecin, infirmière, aide soignant,…) et chaque patient. Alors voilà rappelle la part de vie, de tolérance, de patience qu’il faut avoir quand on est soignant et patient.

En résumé :

1-      Je remercie le frangin pour la découverte (d’habitude celle qui conseille les livres, c’est moi).

2-      Je remercie mes collègues de prépa qui ont refusé comme étudiant l’auteur – on passe bien pour des guignols à ne pas prendre dans nos formations de telles personnes…

3-      Je félicite l’auteur pour ce premier livre mais je suis déjà curieuse de lire son prochain opus…car il y aura bien un prochain livre, non ???? en attendant, je lui souhaite le succès qu’il mérite !

4-      Je conseille à tous et toutes bien évidemment d’acheter, de lire, de partager Alors voilà ! 

Publicités