Voilà un petit rappel à l’ordre : voir sur un réseau social un de mes contacts lire ce roman ! Je suis vraiment à la bourre dans la rédaction de mes articles ! Mea culpa ! Mais cette année, mon rythme de travail m’empêche d’être rigoureuse et régulière sur mon blog…Promis, je vais faire des efforts…

22-11-63-stephen-king

Il ya plus d’un mois – voire plus – j’ai lu ce pavé de Stephen King – plus de 900 pages…. Alors le projet est ambitieux : raconter le monde sans l’assassinat de JFK…comment ? en imaginant que Jake, le héros du roman, un professeur vivant au XXIe siècle, plonge dans le passé et change le cours de l’Histoire.

Sur le papier, le projet est intéressant : savoir quel monde le président Kennedy aurait pu construire sans l’acte meurtrier de Lee Oswald. Mais la réalisation n’est pas à la hauteur du projet et c’est bien dommage.

Dès le début je suis déçue par cette science fiction qui permet à un homme de plonger dans les années 60… mais à la limite, pourquoi pas ? Il faut bien trouver un moyen de faire un bond dans le passé. Mais Stephen King se perd dans son sujet en introduisant ce qui pour moi est une erreur : une histoire d’amour mièvre et mielleuse entre Jake et Sadie. Et quelle déception de voir le roman tourner au sentimentalisme !!!

J’aurais aimé que le monde avec Kennedy nous soit raconté, qu’il y ait une vraie analyse de ce personnage politique et de ses actions. Et bien, je reste sur ma faim malgré les presque mille pages…

En résumé : un projet ambitieux et intéressant mais une réalisation décevante…

Publicités