J’aime beaucoup l’écriture d’Eric Emmanuel Schmitt et lorsque j’ai vu que La femme au miroir était recommandé par un groupe de lecteurs, je me suis empressée de le lire.

la-femme-au-miroir

L’histoire met en scène trois femmes, trois vies, trois époques mais toutes liées par un lien subtile que l’on ne comprendra vraiment qu’à la fin du roman. Anne de Bruges à la Renaissance, Hannah aux premiers pas de la psychanalyse freudienne et Anny et le monde pourri d’Hollywood partagent bien plus qu’un simple prénom. Malgré les siècles qui les séparent, les trois héroïnes semblent être les trois faces d’une même pièce….

J’ai beaucoup aimé ce roman de femmes. Sa construction qui alterne sans cesse ces trois parcours de vie est très efficace car elle tient en haleine le lecteur pour découvrir la suite de leurs histoires. On prend plaisir à lire l’histoire de ces femmes atypiques, aux idées peu ordinaires….En dire plus vous ôterait le plaisir de découvrir les liens qui les unissent !

En résumé : un bon roman que j’ai envie de relire pour le plaisir de voir les fils que tisse l’auteur tout au long de son roman.

Publicités