Lu l’an dernier, je suis tombé sur ce livre en fouillant dans mes cartons – la joie de déménager et de ne pas tout déballer – et je voulais vous faire partager cette lecture que j’avais dévorée pendant un voyage en train. Une dizaine d’heures et ce thriller était lu.

L’histoire des Visages mêlent l’univers de l’art à la mort, deux thèmes souvent associés en littérature.

Ethan Muller, un galeriste d’art contemporain, découvre une collection étonnante de portraits dans un appartement insalubre. L’artiste ayant disparu, il décide d’exposer ces dessins. Mais ces visages d’enfants ressemblent étrangement à ceux d’enfants victimes de meurtres irrésolus. Commence alors une enquête pour retrouver l’artiste et le meurtrier et savoir s’il s’agit de la même personne…

Mêlant le monde impitoyable de l’art et des galeristes et celui des enquêtes policières, Jesse Kellerman met son personnage et par la même occasion le lecteur dans un étau qui ne cesse de se resserrer au fil de l’intrigue.

Ce thriller est d’autant plus captivant que l’on comprend progressivement qu’Ethan n’a pas découvert par hasard cette collection de génie. Dans l’enquête, il ne découvre pas seulement l’horreur, il découvre aussi de terribles secrets de famille…

En résumé : un thriller captivant jusqu’au dernier point !

Publicités