Margot m’avait parlé de ce roman lors d’un club lecture du lycée et en le voyant dans une librairie, je me suis dit qu’il fallait découvrir ce livre…

Voici l’histoire de ce roman – inspiré de la famille de l’auteur ??? – Louise et Juliette sont deux sœurs unies par un tendre amour sororal. Lorsque Louise décède, entourée des siens, à l’âge où la vieillesse est la dernière à vous serrer dans ses bras, le lecteur découvre, par un retour dans le passé, la vie de ses deux sœurs, bien différente… Louise a épousé Charles, un juif, et va devoir affronter avec ses 5 enfants la Gestapo, les collabos, les SS. Juliette, elle, a épousé Paul pendant la première guerre mondiale, et vit un amour sans faille avec ce préfet de France qui collabore au nom de l’Etat français. Deux sœurs, deux mariages et un lien indéfectible. Résistera-t-il à la guerre ?

Ce roman n’est pas le fruit d’une plume exceptionnelle mais j’ai pris plaisir à le lire. J’ai apprécié l’alternance entre ces deux vies qui parfois n’en forment d’une.

On comprend la position de chacune et les difficultés qu’elles ont à renoncer à leur amour, leurs convictions. Certes, on s’attache plus facilement à la belle et courageuse Louise mais on compatit aussi pour Juliette qui est déchirée entre sa sœur et son mariage.

Ce roman se lit bien car nous ne sommes pas que dans des considérations psychologiques. On découvre aussi la guerre, les petits actes de chacun et leurs conséquences sur tous, la résistance des uns, l’impuissance des autres.

En résumé : une belle histoire d’amour entre sœurs sur fond de guerre. A découvrir !  

Publicités