En lisant Metro, je tombe sur un article qui présente le le Burger’n’Co à Toulouse. Dans l’esprit des fast food américains, ce restaurant propose des hamburgers mais attention version « maison » et dont les noms sont des titres de chanson rock : les chansons de Nirvana, Lenny Kravitz, Deep Purple, etc.  ont donc donné dans ce restaurant des noms de hamburger.

Ouvert de 12h à 14h et de 19h à 22h, c’est parfait le soir juste avant de se faire un ciné. Nous y sommes à l’ouverture car il est impossible de réserver et l’article précise qu’il y a toujours du monde ! Effectivement, 5 minutes après l’ouverture, nous somme déjà 8 dans une salle de 30 couverts.

Le décor est tel que je m’y attendais : tables en bois, banquettes rouges, murs en brique, serviettes à carreaux rouges et blancs. J’ai l’impression d’être dans un restaurant américain. Les baffles diffusent des morceaux de rock. Bref, le décor est planté !

On vient prendre notre commande avec le sourire et en nous expliquant un peu le concept du resto : des hamburgers maison – 170 g de viande – servis avec des frites (pas maison, elles !) ou des plats type fast food : nuggets, etc. On choisit nos plats : des hamburgers évidemment : un « personal jesus », un « come as you are » et un « highway to hell ». Pour les boissons, coca (3€50) et eau. Les boissons sont servies dans des gobelets en plastique (esprit fast food), dommage de ne pas avoir de verre pour le coca cola…

Après une dizaine de minutes (le temps de préparation de nos hamburgers), on nous apporte nos commandes servies dans des barquettes en plastique rouge. J’adore l’esprit !

Vient le moment de goûter. J’ai pris un « personal jesus » (8€50) : le goût est classique mais bon et surtout l’ hamburger est copieux ! Le pain est bon et bien meilleur que dans les chaines de fast food. La viande, en quantité, est cuite à point, tout en gardant sa saveur. On sent que c’est de la viande, pas une « semelle » reconstituée !

Pour les frites, il y en a bien assez quand on voit la taille de l’hamburger !

Contrairement aux hamburgers de fast food, je n’ai pas l’impression d’avoir mon repas sur l’estomac et je suis rassasiée !

L’ambiance est sympa, à l’image du service et au moment de payer, on me propose un bon qui est super drôle et dans l’esprit du restaurant : un mini hamburger (que je n’ai pas eu le temps de goûter car je l’ai perdu dans le ciné !!!! )

En résumé : une super découverte, des patrons super gentils. J’y retournerai pour goûter un hamburger moins classique ou je prendrai un plat à emporter (c’est l’aspect sympa : on peut manger du burger’n’co à domicile !)

Burger’n’co

20 rue Pierre Paul Riquet

31000 Toulouse

Publicités