Après le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, j’aime bien les titres surprenants et ce roman a accroché mon regard par son titre.

Je suis au début de ce roman que la quatrième de couverture présente comme un « roman sur le souvenir et l’oubli ».

À la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu’elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l’entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes.

Je trouve les trois premiers chapitres un peu lents et à la construction chaotique et je ne vois pas où veut me mener l’auteur. Il me faut attendre le quatrième chapitre pour découvrir la famille d’Iris, la narratrice et surtout les secrets qui sont révélés à la mort de Bertha, la grand-mère d’Iris.

A demi-mots, Iris lève peu à peu les voiles qui ont été posés sur les secrets de sa famille et peu à peu le lecteur découvre le passé sombre du grand père d’Hinnerk, la relation entre sa cousine Rosemarie et leur amie Mira, …

A côté de cette histoire familiale se tisse peu à peu une histoire d’amour, celle d’Iris et de Max qui fait renaître les pommes que les drames familiaux avaient fait disparaitre.

L’image finale, celles des pépins de pomme déposés au cœur des bocaux du présent rappelle que le souvenir demeure en chacun même s’il s’étiole et qu’il ne tient qu’à nous de le faire vivre ou revivre ou de le conserver au fond d’un bocal…

En résumé : un joli roman sur l’oubli et le souvenir et aussi sur la famille ; mais aussi un roman sur les femmes car les hommes ici ne sont que secondaires au milieu de Bertha, Harriet, Inga, Christa, Rosemarie , Mira et Iris.

Publicités