Au CDI, une BD attire mon regard. Sur un fond coloré, en noir et blanc se détache une jeune danseuse et son maître. Le sujet de la danse, sa rigueur, le sacrifice du corps à l’art me plait et je choisis donc de lire cette BD.

Polina est une bande dessinée éponyme. Elle raconte le parcours d’une danseuse, de son entrée dans l’école du très rigoureux maître de danse, M. Bojinski jusqu’à sa réussite.

J’ai aimé cette BD qui à travers son personnage féminin déroule le fil de la danse où chaque pas, pirouette fait rebondir l’héroïne dans un nouvel univers artistique : le théâtre russe, la compagnie d’un chorégraphe russe contemporain, une troupe à Berlin,…

Le dessin est intéressant car il s’appuie sur du noir et blanc et surtout le travail sur les visages est surprenant. Peu à peu le trait semble s’affiner à l’image de la danse de Polina.

En résumé : Une belle bande dessinée sur la danse (recommandée par Ombres Blanches)

Publicités